Crédit municipal de Nantes

Le crédit municipal de Nantes se positionne comme un intermédiaire chargé d’aider les particuliers qui rencontrent des difficultés financières grâce à des activités comme le prêt sur gage ou le rachat de crédit. Cet établissement public se présente comme une banque solidaire à vocation sociale, héritière directe du Mont de Piété italien. A Nantes, le crédit municipal a vu le jour en 1813. En 1955, il devient Établissement Public d’Aide Sociale, doté de la personnalité morale et d’une autonomie financière. Aujourd’hui, il relève de la Banque Publique des Solidarités et dispose d’agences à Angers, Tours et Nantes : sa portée s’étend donc à l’ensemble des Pays de la Loire.

> Comparateur de rachat de crédits à la consommation

Comment fonctionne le crédit municipal de Nantes

L’établissement pratique historiquement le prêt sur gage, qui consiste à déposer en gage des objets de valeur (bijoux, horlogerie, argenterie, objets de collection ou œuvres d’art…). En échange, on reçoit une somme d’argent dont le montant sera indexé sur la valeur des objets déposés. Le prêt est accordé pour une durée fixe, souvent renouvelable, et assorti d’un taux d’intérêt mensuel.

À l’issue de la période de remboursement, le crédit municipal de Nantes se réserve la possibilité de céder les objets gagés par l’intermédiaire d’une vente aux enchères orchestrée par un commissaire-priseur. À tout moment pendant la durée du prêt, l’emprunteur a la possibilité de récupérer ses objets dès qu’il est en mesure de rembourser les sommes dues, montant du prêt et intérêts.

Rachat de crédit à Nantes

Le crédit municipal a progressivement étendu le spectre de ses offres, de façon à répondre aux besoins plus complexes que le simple prêt sur gage. Il propose par exemple aujourd’hui différentes formules de rachat de prêts conso, qui s’adressent donc aux particuliers rencontrant des difficultés avec le règlement de leurs échéances.

Sur ce terrain, le crédit municipal de Nantes offre la possibilité de racheter l’ensemble des crédits en cours pour établir un nouvel emprunt sur une durée plus longue, de façon à réduire significativement le montant des mensualités. La formule permet de ne plus avoir affaire qu’à un unique établissement de crédit, au lieu d’avoir à gérer avec ses différentes banques et prêteurs spécialisés.

Le crédit municipal de Nantes propose des rachats de crédits sur des durées allant de 6 à 120 mois (10 ans), pour des montants compris entre 6500 et 75000 euros. Comme pour tout crédit, chaque dossier fait cependant l’objet d’un examen spécifique, qui conditionne le montant maximum emprunté, le taux d’intérêt, la durée de remboursement et les éventuelles assurances obligatoires.

À Nantes, le crédit municipal élabore également des offres de microcrédit pensées pour les gens qui font face à une situation financière difficile ou instable. Il concerne un montant généralement compris entre 300 et 3 000 €, avec une durée de remboursement allant de 6 à 36 mois et des taux fixes compris entre 0 et 3,75%. Ces offres répondent à la mission sociale et solidaire du crédit municipal et se révèlent souvent plus compétitives que celles d’établissements financiers privés.

Une vaste palette de services financiers

Le crédit municipal de Nantes indique avoir vocation à renforcer son portefeuille d’offres financières. Outre le rachat de crédit, il entend développer des plans d’épargne pour les particuliers comme pour les professionnels, et renforcer son maillage régional grâce à la création d’un réseau de partenaires.

Le siège du crédit municipal de Nantes est installé 2 rue Marcel Paul, non loin du centre des congrès de la ville et à proximité immédiate du Bras de la Madeleine et du pont Willy Brandt. L’agence de Tours se situe quant à elle au 11 Place du Président Coty, le long de l’avenue Maginot qui relie le centre-ville à la zone commerciale du nord. Angers accueille enfin le crédit municipal au 70 Boulevard du Maréchal Foch, à une centaine de mètres de la gare ferroviaire. Tous ces établissements sont ouverts au public pour le recueil des objets laissés en gage et la négociation de plans de financement particuliers comme le rachat de crédits conso ou immobilier. Tous ont par ailleurs une obligation de discrétion quant aux dossiers qu’on leur soumet : la discrétion historique du mont de piété qu’on appelait « chez ma tante » est donc conservée.

Crédit municipal de Bordeaux , Crédit municipal de Toulon